dimanche 29 mars 2015

HISTOIRE & PATRIMOINE n° 83 — avril 2015

HISTOIRE & PATRIMOINE n° 83  —  avril 2015

Sommaire


01    ÉditorialH & P n°83 - Couverture - Page 1.2
        Christiane Marchocki
04    Pays Blanc, Pays Noir - 35 ans de chansons traditionnelles de la presqu’île
        Patrick Pauvert
10    Le jumelage Saint-Nazaire/Sunderland et les premiers échanges scolaires
        Daniel Sauvaget
22    Mémoires d’une enfant de la guerre (Partie 1.2)
        Michelle Speich
38    L’épidémie de fièvre jaune de Saint-Nazaire, en 1861
        Bernard Hillemand
48    La partie de soule, entre Crossac et Montoir, du 27 décembre 1529, et sa suite tragique
        Alain Gallicé et Jean-Pierre Coquard
57    Un poilu de Saint-Molf, Mort pour la France
        Jean-François Kusina
63    Guérande, 1962-1966 - Souvenirs d’un petit séminariste (3e partie)
        Gérard Olivaud
70    Moulins et meuniers, à Mesquer, au XVIIe siècle
        Jocelyne Le Borgne
74     Journal d’un aumônier breton - 1850 (14e partie)
        Christiane Marchocki
76    La maquette « NOTRE DAMME DAMOUR » de Quelven
        Jean-Yves Le Lan
83    L’HISTOIRE et L’IMAGINAIRE
83    De la pêche aux coquillages et de ses à-côtés - Christiane Marchocki
86    LA REVUE et VOUS
86    « La Toulonnaise » (complément à l’article paru dans HISTOIRE & PATRIMOINE n° 82) - Christiane Marchocki
87    CA SE PASSE AUJOURD’HUI
87    René-Yves Creston - Un artiste breton en quête d’altérité (1898-1964) - Jonathan Tapin
88    70e anniversaire de la libération de la Poche de Saint-Nazaire - Jérémy Bourdon
90    A LIVRE OUVERT
90    Nobles en Bretagne
91    Et la lumière fut

92    L’ASSOCIATION  

Editorial

Fidèle au projet de parution trimestrielle, annoncé dans l’éditorial du n° 82, de janvier 2015, d’HISTOIRE et PATRIMOINE, ce numéro 83, que vous avez en mains, daté d’avril, est, donc, le second  de l’année, en attendant le troisième, qui sortira en juillet.
Notre revue innove toujours, numéro après numéro. Dans cette nouvelle livraison, vous avez, certainement, remarqué, en première de couverture, la présence des médaillons, qui attireront, désormais, l’attention du lecteur sur plusieurs articles de la revue.
Bien des lecteurs se reconnaîtront dans le présent numéro. Sur certaines photos de classes des écoles de la ville, dans les années 50, mais aussi parmi celles et ceux ceux qui sont allés à Sunderland, lors des débuts du jumelage avec Saint-Nazaire, à la même époque.
D’autres se souviendront des débuts de l’ensemble vocal « Pays Blanc Pays Noir », qui, trente-cinq ans après sa création, par Fernand Guériff et Patrick Pauvert, remporte toujours autant de succès.
Ville portuaire par excellence, les sujets maritimes exposés ne manquent pas d’intérêt. L’histoire prend bien des formes. La vie est, décidément, rugueuse, de bien des manières, qu’il s’agisse des conflits de 1914-1918, ou de 1939-1945.
Il existe une guerre différente, celle que l’on mène contre les épidémies, contre ce monde invisible qui tue, celui des virus. L’épidémie de fièvre jaune, en 1861, fut une lourde épreuve pour Saint-Nazaire. Il est passionnant de découvrir la progression des moyens de défense dont on disposait et on devine l’état d’esprit qui régnait alors. Cet article, rédigé par un médecin, est un document précieux.
Il existait, tout de même, des occasions de se défouler, dirait-on maintenant. Un moment d’oubli : il suffisait d’organiser un match, une partie de soule. On ne se contentait pas d’encourager les joueurs avec passion, on participait, on s’en mêlait pour de bon. Le compte rendu de cet affrontement, Crossac contre Montoir, au XVIe siècle, est épique mais, aussi, tragique.
Les moulins du XVIIe siècle, à Mesquer, évoquent le travail et les familles de meuniers. C’est une véritable généalogie, fruit d’une recherche assidue.
Pour finir sur une note rafraîchissante, cet ancien élève du petit séminaire de Guérande nous offre un grand réconfort en nous évoquant ses jeunes années de collégien. Récit tendre, gentiment moqueur et fidèle à la fois. Les internats privés, ou laïcs, avaient bien des points communs. Imprégnés de bons principes, filles et garçons emmenés en promenade, autrefois, suivaient des parcours soigneusement différents. Ils ne s’entrapercevaient pas. Les surveillants, qu’ils portaient, ou non, l’habit ecclésiastique, étaient impressionnants : « Silence dans les rangs !»
Que les lecteurs se rassurent. Les temps ont changé. Il n’y aura pas   « interro écrite »...
Christiane Marchocki
Présidente de l’APHRN
____________________________________

Pour vous procurer ce numéro, vous pouvez, au choix :
  1. l'acheter dans un point de vente (cliquez)
  2. le commander, en nous adressant un chèque (cliquez)
  3. le commander, en réglant par carte bancaire (cliquez)
Pour les choix 2 et 3, dès réception de votre commande, nous vous ferons parvenir la revue sous 48 heures.

Posted by Adminon dimanche 29 mars 2015 - 23:49:04   Comments: 0    Envoyer par courriel version imprimable

Catégories d'actualités

 

Dernières publications


La revue


Les sorties


Vie de l'association


L'APHRN


Bienvenue


Recherche aphrn


Date / Heure