samedi 01 mai 2010

L'APHRN - 40 ans déjà ...


Intégralité de l'article de Josick Lancien, paru dans " Histoire et Patrimoine " n°73 (2009)

Voilà 40 ans, Fernand Guériff lançait l’APHRN. Depuis cette date, l’association n’a pas cessé ses activités. Coup d’oeil dans le passé.  

Le 26 juin 1969, salle du jardin des plantes, près de la bibliothèque municipale de Saint-Nazaire, s’ouvre la première assemblée générale de l’« Association Préhistorique et Historique de la Région Nazairienne ». Cette réunion est présidée par Fernand Guériff qui définit, dans son allocution de bienvenue, les buts de l’association : « L’étude de l’histoire, de la préhistoire, de l’histoire locale et le dépouillement des manuscrits ; la restauration des monuments historiques en péril ; la protection des sites et les fouilles, aussi bien historiques que préhistoriques ». En effet, en créant cette association, Fernand Guériff souhaite faire prendre connaissance de la richesse de notre territoire en histoire et en monuments, par diverses actions : -Sensibilisation et action éducative : conférences, causeries, expositions, organisation de sorties découvertes, de visites à thèmes… -dépouillement d’archives, établissement d’inventaires, actions de recensement (croix, mégalithes…) -défrichement et remise en état de monuments, participation à des fouilles ; -et aussi, publication des résultats de toutes ces activités et opérations.
Pour mener à bien ces missions, Fernand Guériff s’entoure d’un conseil d’administration dont les membres sont : -Président d’honneur : le comte de Moulins de Rochefort -Président : Fernand
Guériff -Vice-présidente : Michèle Plantard -Secrétaire général : Maurice Laferté -Secrétaire adjoint : Michel Ragaud -Trésorier : Michel Jacques -Conseillers : Suzanne Jacques, Geneviève Le Goal, Daniel Prigent, Guy Vautrain. Le siège social de l’association est fixé au château de Lesnérac, à Escoublac. Cette assemblée générale du 26 juin ouvre alors une période de quarante années, durant laquelle présidents, responsables de publications, organisateurs de sorties, bénévoles chargés des archives de Lesnérac et de Lauvergnac et membres adhérents se succéderont avec le même enthousiasme et la même passion du patrimoine local à transmettre aux futures générations.

Présidents de l’APHRN

Fernand GUÉRIFF, fondateur (1914-1994) 1969-1979

Gabrielle VILLAIS 1979-1985

Fernand GUÉRIFF 1984-1990
Gabrielle VILLAIS 1990-1993 
Michel JACQUES 1993-1999

Hervé OLIVAUD 1999-2000

Michel GANCHE 2000-2009

Christiane MARCHOCKI 2009

Parmi les présidents, le record de longévité revient bien sûr à Fernand GUÉRIFF : il a tenu ce poste pendant 15 ans, Gabrielle VILLAIS et Michel GANCHE pendant 9 ans, chacun. Michel JACQUES, trésorier en 1969, est un des trois membres fondateurs, avec le président et le secrétaire.

Très active dans le bureau, Jacqueline Guériff est nommée, au cours de l’assemblée générale du 4 avril 2003, présidente d’honneur de l’APHRN : cette nomination est une juste reconnaissance pour tout le travail accompli et aussi sa générosité, son dévouement et son érudition.
Louis Yviquel mérite aussi une mention spéciale avec 15 années d’activité de trésorier au sein du bureau de l’association. Il mènera cette fonction en même temps que le classement des archives dont il sera fait état dans le bilan des activités.


Les actions marquantes de l’APHRN sont nombreuses, certaines remarquables méritent d’être rappelées 


Les publications
 

L’association fait paraître, dès octobre 1969, un bulletin de 14 pages, à raison de 3 numéros par an. Il retrace les activités des adhérents, notamment le récolement du patrimoine de proximité (croix du pays de Guérande, mégalithes…) les découvertes   archéologiques, les promenades toponymiques dans les communes du terroir 
et aussi une chronique généalogique à partir d’archives de la bibliothèque nationale, l’histoire des seigneuries… et enfin, la vie de l’association, les sorties découvertes, les comptes rendus, et la nécrologie.
Le bulletin est un lien de communication entre les adhérents. Ce bulletin est réalisé
et rédigé par Fernand Guériff jusqu’au n° 55. Puis, en 1990, il s’étoffe. D’abord sous la responsabilité de Michel Ganche, puis de Michèle Mahé, il devient annuel, le nombre de pages double, de nouveaux auteurs apparaissent…
En 2000, le bulletin est confié à Gérard Moullec qui lui donne une nouvelle dimension : une revue modernisée, illustrée, vivante, agréable à lire, représentative de nos activités, ouverte aux études locales. Le n° 68 prend le nom d’ « Histoire et Patrimoine » et la revue continue de se développer et d’être plus attractive ; Nicole Plachtovics, graphiste, prépare une nouvelle maquette (mise en page, typographie, illustrations) pour le n° 71.
Enfin, le dernier numéro paru, le n° 72, sous la direction de Pierre Madiot, s’étoffe de nouvelles rubriques tout en restant dans cette même lignée.

Pour faciliter la consultation des bulletins et des revues, André Dubreuil a établi un récapitulatif des articles et des monographies, par auteurs et par thèmes.

Les monographies 
Fernand Guériff, fidèle à ses engagements, publie personnellement ou sous sa direction de nombreuses monographies sur les communes ou sur des sujets bien précis :
Communes : Crossac, Sainte-Reine-de-Bretagne, Saint-André-des-Eaux (3 fascicules), Besné, La Turballe (3 fascicules), La Madeleine, Saint-Corneille et la Chapelle-des-Marais, Saint-Clair et la « ville » de Saillé. Autres sujets : « Les templiers en pays nantais et guérandais », « Sur les chemins du sel », « les Nautes de la Loire », « les loups », « La médecine et la chirurgie avant la Révolution », « Mœurs épulaires ou la manière de manger », « Les chemins de Compostelle », «  Comté nantais », « Étranges sculptures et demeures philosophales au pays de Guérande », « La voilà la jolie vigne au pays de Guérande », « Les anciennes foires du pays de Guérande », « L’ancien prieuré de Saint-Nazaire », « La musique dans la presqu’île guérandaise avant la Révolution », « Les armoiries de la ville de Saint-Nazaire », « L’Alésia de Guérande », « Épisodes de la Révolution à Saint-Nazaire », « La grande voilure du ponant », « Réflexions sur les moulins », « Moulins à petit pied de Bretagne » de Jean Gourbil.
Depuis 2003, les articles de Fernand Guériff, parus dans le journal « l’Écho de la Presqu'île » dans les années 1977-1978, ont été réédités dans la revue : « Arts et métiers populaires d’antan en Presqu’île guérandaise » (3 parties), « l’habitat traditionnel guérandais », « le mobilier traditionnel guérandais », « Jouets traditionnels de nos campagnes » ont été republiés dans la revue de l’APHRN.
Cette somme de documents a permis la découverte de l’histoire locale, des usages et rites locaux, moisson d’éléments se rapportant au passé si riche de nos communes.

Archives de Lesnérac et de Lauvergnac
Dès octobre 1969, Gabrielle Villais, avec l’aide d’Odette Servais et de bénévoles, entreprend le classement et le dépouillement des archives du château de Lesnérac. Ce long et minutieux travail va se dérouler sur plus de 5 ans : Gabrielle Villais rend compte  périodiquement de son travail dans le bulletin (seigneurie de Bois-Joallan, les Rohan Pouldu, Brédérac, Lesnérac…).
Ce chartrier remis en ordre a été déposé par la famille de Moulins de Rochefort aux Archives Départementales de Loire-Atlantique et, grâce en grande partie au récolement de Gabrielle Villais, il est accessible aux chercheurs. Infatigable, Gabrielle Villais entreprend le même travail de classement avec les archives de Lauvergnac, don du comte de Geloes.
Cette tâche sera poursuivie par Le père Henri Hamon et Louis Yviquel qui réaliseront le décryptage, la transcription, l’inventaire et la saisie informatique des actes et parchemins de ces archives.
L’APHRN peut s’honorer de l’œuvre accomplie qui permet d’apporter de nouvelles lumières sur l’histoire de notre pays entre Loire et Vilaine.  

Sorties – Visites découvertes

Cette activité rassemble, bien sûr, le plus grand nombre d’adhérents et est aussi un complément aux recherches et études faites par les érudits chercheurs. Dès 1970, souvent sous la conduite de Fernand Guériff, Odette Servais assume l’organisation de ces sorties, minutieusement préparées : les premières conduisent vers Guérande (1970), Pont-château-Campbon (1970), le pays de Redon et le site de Saint-Just (1971), le circuit templier dans le Morbihan (1972), Clis (1972), Batz, Le Croisic, Donges, Blain…
La relève sera assurée par Gabrielle Villais puis par Michèle Mahé avec autant de dévouement et de savoir-faire.
Brigitte et François Quirion prendront ensuite cette responsabilité pendant plus de 15 ans, toujours avec beaucoup de succès : ils méritent notre reconnaissance tant pour l’organisation matérielle que pour le choix et la qualité des sites et monuments visités. Les journées d’excursion restent des moments forts et amicaux qui permettent aux membres de l’association de mieux se connaître.

Autres activités

En parcourant les « livres de vie » et les bulletins de liaison, d’autres sujets intéressant l’APHRN, ou d’autres activités qui étaient et sont encore organisées par l’association peuvent être relevés :
* Conférences, causeries, notamment par M. de Boisrouvray, Mrs Guériff, Laferté, Bellancourt… Ces exposés ne se font plus actuellement qu’à l’occasion de l’assemblée générale. Les derniers conférenciers ont été Josick Lancien, Jacqueline Guériff, Marie et Maurice Rouzeau, Christiane Marchocki et Patrick Pauvert sur des sujets très riches et divers (archéologie, histoire de Saint-Nazaire, croisière d’un aumônier, biographie de femmes).
* Chantiers de débroussaillage de sites, de monuments, de croix, de mégalithes (Crossac, Saint-Lyphard). Cette activité a cessé compte tenu de la réglementation relative aux conditions d’autorisation de fouilles.

* Organisation d’expositions (Crossac, Saint-André-des-Eaux, archéologie à Saint-Nazaire, la Turballe…). Ce type d’actions est en sommeil car il demande des moyens et des compétences importants. Par contre, les inventaires et les récolements continuent et sont mentionnés dans la revue (moulins, surnoms, ex-voto, petit patrimoine des marais salants, habitat traditionnel…)

* Comptes rendus de fouilles archéologiques : la butte des Carpadoux, Dissignac, Les Morélaines à Escoublac, Sandun, les abords de la Collégiale, la Vigie Romaine, Kersalio, site de Préambert, trésors monétaires, stèles…). Ces comptes rendus sont toujours recherchés et très appréciés, car ils permettent une meilleure appréhension des civilisations antérieures.


En définitive, le bilan de ces 40 années est important et bien au-delà des aspirations fixées par Fernand Guériff. Les différentes actions définies ont été menées à bien : études et recherches de l’histoire locale, diffusion des connaissances, inventaire des archives, organisation des visites et sorties.
En 2009, l’équipe largement renouvelée s’est donnée pour objectif l’ouverture de l’association à un plus grand public, la recherche de nouveaux adhérents et le développement de la revue. Dans cet esprit, un site web (http://aphrn.fr.nf) a déjà été installé avec  une lettre d’information pour améliorer la communication et de nouvelles activités mobilisatrices vont être réalisées ou sont en projet.  


Josick Lancien



 
Illustrations :

*  En haut, à gauche : L’annonce, dans la presse, de l’assemblée constitutive de l’APHRN

*  Plus bas, à droite : Fernand et Jacqueline Guériff, en 1970 (Collection Jacqueline Guériff)

*  Ci-contre : Sortie à Guimiliau, en 2000



 

Posted by Adminon samedi 01 mai 2010 - 20:23:54   Comments: 0    Envoyer par courriel version imprimable

Catégories d'actualités

 

Dernières publications


La revue


Les sorties


Vie de l'association


L'APHRN


Bienvenue


Recherche aphrn


Date / Heure